L'ampli bleu

Je vous présente la réalisation de ce nouvel ampli de guitare.

La radio de départ a son plaquage de son boitier en bois qui est partiellement parti et le reste se décolle très facilement. Je décide de ne pas mettre la radio en piéces détachées, mais je vais essayer de complètement revoir l'ensemble et d'en faire un ampli de guitare. Je n'ai encore aucune idée du rendu final...

Je vide la caisse et vire complètement ce foutu plaquage.

J'inspecte l'électronique, ça commence bien, je m'aperçois que le transfo d'alim est grillé... Aïe ouille !

J'hésite à continuer, il va y avoir du boulot et il faut trouver la pièce qui convient.

Je décide quand même de continuer l'aventure. Je ne trouve pas la même dimension de TA, alors je décide de prendre un TA plus gros donc plus puissant, ce sera que mieux. Celui d'origine est un petit transfo que l'on trouve généralement dans les petits postes de chevet... Le nouveau TA est à droite (photo en dessous). Il est de couleur bleue mais quelqu'un a du passer par là et mettre un coup de bombe grise, ça fait 2 couleurs. Il parait que "jamais 2 sans 3" alors je le repeindrai en noir...

Je repère les différents enroulements. Je vérifie leurs continuités ainsi que leurs isoléments entre eux et par rapport à la masse. Ce transformateur d'alimentation est vraiement comme neuf ! C'est un TA très pratique qui servait à l'époque aux réparateurs radio, car il a la particularité d'avoir différents choix de tensions : les tensions valves 5 ou 6,3V, et les hautes tensions 2 x 280V ou 2 x 350V.

Tout est OK alors je passe à l'agrandissement des trous pour son emplacement.

ça y est, le TA rentre dans son logement. Comme d'habitude lorsque je réalise un ampli dans une TSF, je fais le ménage et récupère les pièces en bon état, qui serviront par la suite pour d'autres restaurations.

Aussi cela permet d'éviter des bruits parasites dûs aux vibrations de pièces. Et oui les guitaristes ont tendance à monter le volume...

Pendant le temps du démontage, j'ai pu réfléchir au montage. J'ai trouvé cette intéressante page de l'excellent site tsfsepelliere44 : http://m.tsfsepelliere44.e-monsite.com/pages/realisations/ampli-guitare-5w-se.html.  Je vais m'en inspirer.

J'apporterai quelques modifs, par exemple je garderai le redressement par la lampe 5Y3, j'ai la place ! Ce ne sera pas tout à fait une ECC83 mais son homologue russe => la 6N2P. L'avantage de cette russe est son blindage incorporé qui se trouve sur sa broche 9.

Bon... place au remontage ! Avant il faut trouver l'implantation de chaque élément. Pour les potars il n'y a pas vraiment le choix, il y a déjà 4 trous en face avant du châssis. Un potar devra être derrière le châssis ; ce potar ce sera le Treble je ne pense pas que cela soit gênant à l'utilisation, et ce qui me permettra de ne pas avoir de fil trop long entre les 2 lampes audio.

Durant le remontage une question se pose à propos du transfo de sortie. Comme le transfo d'alim, le TS est un petit modèle. Actuellement il est placé sur son HP. Je vais le changer par un TS plus gros qui sera placé sur le châssis. Par contre je conserve le HP d'origine de marque Audax qui est en excellent état, certes il ne fait que quelques watts mais c'est souvent bien suffisant pour jouer à la maison. J'installerai une prise jack avec interrupteur qui permettra de brancher l'ampli à un HP extérieure. L'inter déconnectera le HP de l'ampli. On pourra comme cela profiter de la pleine puissance de l'ampli.

Toutes les pièces sont maintenant installées. j'ai tenté d'optimiser la longueur des fils.

J'ai changé l'emplacement des barrettes à cosses. Des potentiomètres avec une tige acier assez longue, 2 supports de lampes Noval, TA, TS, 2 jacks ont été montés. Le tout à été contrôlé minutieusement.

Le plus dur est fait, yapuka tout câbler. Je commence par le secteur avec la terre, puis les filaments.

Les 3 lampes s'allument. J'ai 6,6V sur la 6N2P et la EL84. Je relève 5,2V sur la 5Y3. C'est tout bon, je peux continuer.

Ensuite je câble la HT.

Puis je câble tout le reste...

Les premiers essais montrent que l'ampli fonctionne parfaitement. La position sur le châssis des différents potentiomètres impose d'avoir quelques longs fils, mais quand je mets le gain au minimum je n'ai pas du tout de ronfle dans le HP, c'est vraiment parfait. J'avais pris des précautions en blindant ces longs fils.

Le schéma :

Continuons la restauration => le boitier.

Les couleurs retenues sont : bleu, noir et gris ! ça c'est cool !

Je replace les 2 cales en bois qui sont fixées à chaque extrémité du châssis.

Je rentre le châssis dans son boitier. Les cales servent à maintenir le châssis à la caisse par 4 vis bois, c'est du costaud.

J'allume pour voir ce que ça donne. L'oeil magique étant HS, je me suis amusé à faire quelque chose de ressemblant à un oeil avec 6 leds vertes.

ça me plait !

Je lui trouve un cache arrière qu'il faut découper aux nouvelles dimensions.

Voilà c'est fini ! (Jean-Louis Aubert).

J'M le bleu !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×